Service National d'Observation des Tourbières
Menu

Le Service National d’Observation Tourbières (SNO Tourbières) ou « l’impact des changements globaux sur la fonction puits de carbone des tourbières tempérées »

Réseau de sites labellisés par l’Institut National des Sciences de l’Univers du CNRS (INSU-CNRS) en surfaces et interfaces continentales. Le SNO Tourbières est une infrastructure opérationnelle sur le long terme basée sur l’observation et la modélisation du fonctionnement des tourbières tempérées soumises aux perturbations climatiques et anthropiques.

L’ambition est de créer une synergie de compétences scientifiques multi et interdisciplinaires autour de 4 sites instrumentés (Bernadouze, Midi-Pyrénées ; Frasne, Doubs ; La Guette, Cher et de Landemarais, Ille et Villaine) pour y observer et modéliser les flux de carbone entre l’atmosphère et le sol.

Le SNO Tourbières a aussi pour mission de mettre en place et à disposition une base de données qualifiées sur les flux de carbone et de développer des expérimentations par l’implémentation de protocoles de manipulation de la température et du niveau de la nappe d’eau.

Enfin, ces activités ont vocation à se développer dans un cadre international à travers la mise en place de ces mêmes expériences le long d’un gradient longitudinal : le SNO Tourbières, Linje Mire (Pologne) et Mukhrino Field Station (Sibérie occidentale).

Le SNO Tourbières est coordonné par l’Observatoire des Sciences de l’Univers en région Centre (OSUC) et associe 2 autres Observatoires des Sciences de l’Univers  : l’OSU THETA (université de Franche-Comté-Bourgogne) et l’OSUR (université de Rennes 1), et 1 observatoire Homme-Milieu : l’OHM Pyrénées Haut Vicdessos.